Dernier jour de la fashion week parisienne, la rue Royale est en effervescence. L’Association Nationale pour le Développement des Arts de la Mode, récompense ses lauréats. Chaque année l’Andam attribue des bourses à des jeunes créateurs, pour un total de 150 000  €.  Cette année Richard Nicoll, Bruno Pieters, Commuun et Toga en sont les heureux bénéficiaires.
Fonctionnant avec des partenaires privés comme les Galeries Lafayette, LVMH, Longchamp, Swarovski, Yves Saint Laurent, Beams, L’Oréal et la Maison Pierre Bergé Yves Saint Laurent.

Une ambiance chic et électro. Le duo des Putafranges aux platines, Pierre Hermé en collaborateur macaron et Absolut Vodka derrière le bar. Pour l’occasion L’Oréal Profesionnel avait mis a disposition ses locaux de la rue Royale, blanc immaculé et rayons de lumière coloré.
Après un discours de Pierre Bergé, président de l’Andam et de Christine Albanel, ministre de la culture, le show peut commencer. Orchestré par Nathalie Dufour, annonce des lauréats et mini défilé. Les mannequins apparaissent dans des tenues choisies par la styliste Yazbukey.
Pour Richard Nicoll c’est paillette argent sur jupe et top transparent. Blanc et vieux rose se mêlent.
Pour Bruno Pieters, petite sélection de la collection vue sur les podiums. Le très remarqué legging à paillette bleu nuit, épaulettes larges et silhouette taillée.
Commuun défile en blanc, matière fluide, volume déstructuré et talons vertigineux pour un look minimaliste.
Toga clôture le show avec ses petites robes bariolées, décolletés plongeant et longueur mini. Ovation général, le beau monde de la mode parisienne, journalistes et people sont ravis, le prochain cru est déjà attendu avec impatience. En attendant, les acheteurs discutent avec les lauréats.

Les photos sont arrivées sur le site de l'association
www.andam.fr